La tension s'exacerbe entre les distributeurs de presse

le
0
Plusieurs titres ont quitté Presstalis pour son concurrent, les Messageries lyonnaises de presse.

Réunion de crise, jeudi, au Conseil supérieur des messageries de presse (CSMP), autorité garante du pluralisme de la presse. L'ordre du jour avait été modifié en urgence, la veille, pour proposer aux représentants des différents acteurs -dépositaires, coopéra­tives, diffuseurs et éditeurs- un projet de résolution pour sortir de l'impasse dans laquelle se trouve actuellement le système de distribution de la presse quotidienne et des magazines.

Le contexte est extrêmement tendu. Alors que Presstalis, premier distributeur de presse en France (75% du marché), se trouve au bord de la faillite et est à la recherche de financements pour poursuivre sa lourde restructuration, son concurrent, les Messageries lyonnaises de presse (MLP), vient de lui rafler la distribution de l'hebdomadaire Le Point et de trois nouveaux titres de Mondadori France (Grazia, Biba et Top Santé), en plus de Télé Star et Télé Poche, déjà transférés. D'autres éditeurs, comme le groupe Marie-Clai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant