La tension monte une nouvelle fois entre les deux Corée

le
0
La tension monte une nouvelle fois entre les deux Corée
La tension monte une nouvelle fois entre les deux Corée

Un pas de plus a été franchi dans le conflit perpétuel que livre la Corée du Nord à son voisin du Sud. En cause cette fois, le refus catégorique de Pyongyang de discuter avec Séoul de l'avenir du site industriel intercoréen de Kaesong, fermé depuis le 3 avril dernier sur ordre de Kim Jong-Un. «Si les marionnettes sud-coréennes continuent d'aggraver la situation, il nous reviendra de prendre des mesures finales et graves», a annoncé vendredi la Commission de défense nationale nord-coréenne. Une menace de plus venue du Nord, engagé depuis deux mois dans une politique de confrontation totale avec Séoul et Washington, en raison des sanctions votées à l'ONU à propos des essais nucléaires de février dernier.

Le Sud rappelle ses employés dans l'usine intercoréenne de Kaesong

Conséquence directe, la Corée du Sud officialise la fin de sa politique de négociation et décide de rappeler tous ses ressortissants encore présents sur le site de Kaesong. «Le gouvernement a pris la décision inévitable de retirer toutes les personnes demeurant (à Kaesong) pour leur propre sécurité», a déclaré le ministre sud-coréen de l'Unification, Ryoo Kihl-Jae, au cours d'une conférence de presse. La Corée du Nord doit garantir le retour en toute sécurité de notre personnel et protéger les intérêts des entreprises présentes à Kaesong.»

Kaesong, seul symbole de la relation entre les deux pays

Jeudi, Séoul avait imposé un ultimatum à Pyongyang afin de trouver une solution pour les 850 employés sud-coréens, dont une bonne partie de cadres, qui aident grandement au fonctionnement du site de Kaesong, où travaillent également 53 000 nord-coréens. Situé au Nord, à 10 kilomètres de la frontière, la zone industrielle est le seul symbole de discussion entre les deux nations. Née de la «politique du rayon de soleil», voulue par le Sud afin d'encourager les relations entre les frères ennemis, la zone est un formidable tremplin...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant