La tension est à son comble entre distributeurs et groupes alimentaires

le
0

Les industriels tentent de passer des hausses tarifaires pour échapper à la chute annoncée de 1 à 3% du marché des produits de grande consommation en 2014. Les enseignes rechignent à lever le pied sur la guerre des prix.

Quelques jours avant la fin de leurs négociations tarifaires annuelles, qui doivent être bouclées, conformément à la loi, le 28 février, la tension est à son comble entre distributeurs et industriels de l'alimentaire et des produits de grande consommation. Certes, il s'agit d'un rituel incontournable avec chaque année des cris d'alarme de la part des représentants des deux camps depuis la loi de modernisation de l'économie (LME) de 2008, qui a relancé la guerre des prix entre enseignes.

Mais le millésime 2014 se distingue par un contexte inédit. Pour la première fois depuis la guerre, le marché des produits de grande consommation devrait reculer, en valeur, de 1 à 3% cette année. La crise devrait inciter les ménages à continuer de réduir...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant