La tempête arabe offre un répit à Berlusconi

le
0
Dans la crainte d'un afflux d'immigrés, les rangs se resserrent autour du président du Conseil, qui n'en est pas moins attendu par la justice.

À Rome

Par 309 voix contre 287, Silvio Berlusconi a remporté vendredi un nouveau vote de confiance à la Chambre des ­députés, le huitième depuis septembre et le vingtième depuis son retour au pouvoir en mai 2008. Le Parlement était appelé à se prononcer sur le financement d'un décret attrape-tout prévoyant une combinaison de recettes fiscales et de dépenses supplémen­taires.

Malgré les démêlés judiciaires du président du Conseil pour ses frasques sexuelles, la majorité tient bon. Sa marge s'élargit même. De dix-sept voix le 3 février dernier, lors du rejet de la motion de censure contre le ministre de la Culture, elle a atteint vendredi vingt-deux voix. Elle pourrait encore s'élargir avec de nouvelles défections dans les rangs de Futur et Liberté, le parti du président de la Chambre, Gianfranco Fini. Dès lundi, Silvio Berlusconi n'en devra pas moins affronter le premier des quatre procès qui l'attendent au cours des prochaines semaines. Il est probab

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant