La télévision américaine se tourne vers l'Israël pour une série religieuse et familiale

le
0
Le succès de "Hatufim", devenu "Homeland" aux États-Unis, a popularisé les séries israéliennes à travers le monde. All Rights Reserved
Le succès de "Hatufim", devenu "Homeland" aux États-Unis, a popularisé les séries israéliennes à travers le monde. All Rights Reserved

(Relaxnews) - Sundance Channel et Entertainment One Television s'associent pour apporter une version américaine à la série israélienne "Reaching for Heaven", annonce Deadline.com.

Lancé depuis deux ans par Keshet, société de production derrière "Hatufim", alias "Homeland", et le talent show "Rising Star", "Reaching for Heaven" évoque les conséquences sur un mariage et une famille lorsque l'un des membres devient subitement religieux.

Dans la version israélienne, le patriarche du clan décide de devenir un juif ultra-orthodoxe. Le reste de la famille fait tout son possible pour préserver l'unité, mais aucun ne souhaite le suivre dans son besoin de spiritualité.

Pour les besoins américains, Sudance Channel et Entertainlent One Television déplaceront l'intrigue à Las Vegas avec une première saison de dix épisodes qui devrait voir le jour en 2014.

Depuis le succès planétaire de "Homeland", thriller de Showtime inspiré par "Hatufim", l'Israël est devenu le nouvel eldorado des séries pour les États-Unis. La tendance a réellement débuté en 2008 lorsque HBO met à son antenne "En analyse" ("In Treatment"), série psychologique née trois ans plus tôt en Israël sous le titre "Betipul".

Pourtant, le pays ne semblait pas le meilleur candidat sur le papier. Avec seulement sept millions d'habitants et peu de chaînes de télévision, Israël possède des budgets minimes. Une faiblesse qui va devenir sa force puisque cette situation financière va forcer les auteurs à faire preuve de créativité.

Israël ose surtout aborder des sujets délicats, aussi bien religieux que sociétales ou politiques. "Hatufim", par exemple, soulevait comme problème les prisonniers de guerre, jugés de facto intouchables par la population.

D'autres séries, qui n'ont pas encore atteint les frontières françaises et américaines, évoque des thèmes tout aussi épineux. "Mom and Dads" parle de parentalité à travers un trio de parents composé d'un couple homosexuel et d'une femme célibataire. "Araba Labor" se présente comme une comédie sur la discrimination dont souffrent les Arabes israéliens. "Srugrim" suit le quotidien de cinq amis trentenaires, des juifs orthodoxes, à la recherche de l'amour.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant