La téléphonie mobile dope les bénéfices de Verizon

le
0
La téléphonie mobile dope les bénéfices de Verizon
La téléphonie mobile dope les bénéfices de Verizon
Des marges "record" dans la téléphonie mobile ont contribué à faire bondir au premier trimestre les bénéfices de l'opérateur télécom américain Verizon Communications, un nouvel argument en faveur d'un rachat des parts de son partenaire Vodafone dans leur société mobile commune.Le bénéfice net de Verizon a bondi de 15,8% au premier trimestre à 1,95 milliard de dollars, et son bénéfice par action a dépassé de 2 cents la prévision moyenne des analystes, à 68 cents.A Wall Street, cela faisait grimper l'action Verizon de 3,49% à 51,27 dollars vers 16H00 GMT.Le groupe a souligné que ses résultats avaient été "soutenus par des marges record chez Verizon Wireless", la société de téléphonie mobile qu'il détient à 55-45 avec le britannique Vodafone.La marge d'exploitation Ebitda des activités mobiles a atteint 50,4% sur le trimestre, du jamais vu, en partie selon certains analystes grâce à l'allongement de la durée au bout de laquelle les téléphones des abonnés sont renouvelés.Le chiffre d'affaires dans le mobile a progressé de 6,8% à 19,5 milliards de dollars. Cela représente les deux tiers de celui de l'ensemble du groupe, qui a augmenté pour sa part de 4,2% à 29,42 milliards de dollars.Verizon a beaucoup investi depuis cinq ans pour moderniser son réseau mobile, avec des achats de fréquences ou le passage à la norme à plus haut débit de quatrième génération (4G) LTE.Le groupe dit avoir enregistré une forte croissance de son nombre d'abonnés, et voit augmenter la pénétration des smartphones.Ces engins coûtent plus cher en subventions aux opérateurs qu'un téléphone mobile de base, mais leurs utilisateurs dépensent généralement davantage en raison des multiples fonctions de ces appareils, qui font exploser leur demande en volume de données.Désormais 61% des abonnés mobiles de Verizon ont un smartphone, contre 58% fin décembre et seulement 47% il y a encore un an, a indiqué le directeur...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant