La taxe Tobin en passe d'être enterrée

le
0
En discussion à Bruxelles, la dernière mouture de la taxe européenne sur les transactions financières (TTF) ou Taxe Tobin serait réduite à un impôt symbolique. Un échec pour Paris et Berlin. Une victoire pour le lobby bancaire.

De notre correspondant à Bruxelles

La France, l'Allemagne et les neuf autres pays de l'euro qui les ont suivies pour lancer une taxe européenne sur les transactions financières (TTF) ont probablement pêché par optimisme: quatre mois après avoir été inauguré à grand fracas, le chantier tourne au ralenti et ses architectes craignent de ne plus reconnaître leur construction.

La TTF, conçue pour que les banques s'acquittent rétrospectivement d'une partie du coût budgétaire de la crise, s'est heurtée dès le début à une résistance furieuse de la profession, des trésoriers d'entreprises et même des banques centrales. Mais plus que cette question politique, c'est la mise en ½uvre concrète qui pose problème. Les entrepr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant