La Taxe sur les Transactions financières

le
0

La Taxe sur les Transactions financières a été créée sous le gouvernement Sarkozy. Elle vise à taxer les transactions d'actions et d'obligations sur le marché secondaire.

Taxe sur les transactions financières : le principe

Le gouvernement Sarkozy a mis en place cette taxe, qui est entrée en vigueur au 1er août 2012. Le principe est de taxer les achats d'actions et d'obligations des grandes entreprises à hauteur de 0,2 %. Cela concerne uniquement le marché secondaire, c'est-à-dire les échanges. Ainsi, l'achat sur le marché des changes de produits émis par les États, pour se financer, reste non taxé.

Quel objectif pour cette taxe ?

L'objectif de cette taxe sur les transactions financières est de rééquilibrer les sommes engagées en aides et garanties par les États européens lors de la crise financière. La taxation devrait théoriquement rapporter 57 milliards d'euros.

De plus, il s'agit de signaler au secteur financier que l'aide apportée lors de la crise se doit d'être reconnue et payée en retour ? en partie.

En pratique, comment ça marche ?

Depuis le 1er août 2012, les entreprises dont le siège social se trouve en France et ayant une capitalisation en bourse de plus d'un milliard d'euros sont concernées. Cela représente donc cent neuf grandes entreprises, qui voient désormais leurs achats d'actions sur le marché secondaire taxés.

En outre, depuis le 1er décembre, la taxe concerne également les actions de ces grandes entreprises lorsqu'elles sont émises par une autre société. La localisation du siège social n'est alors plus prise en compte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant