La taxe foncière régionale enterrée

le , mis à jour à 07:00
3
La taxe foncière régionale enterrée
La taxe foncière régionale enterrée

Dégainée en juin, remballée en septembre. Selon nos informations, la très polémique « taxe spéciale d'équipement régionale » ne verra finalement pas le jour. « Cette piste de réflexion a été abandonnée par le gouvernement et par les régions », explique-t-on chez le Premier ministre. Les ménages propriétaires et les entreprises vont pouvoir pousser un « ouf » de soulagement. Car ce nouvel impôt aurait dû alourdir leurs taxes foncières de 600 M€ dès 2017 !

 

Matignon siffle donc la fin de la partie. L'épilogue d'un été chaud sur le sujet. Tout avait pourtant commencé dans le consensus. Gouvernement de gauche et représentants des régions, principalement de droite, partageaient le constat : les régions sont obligées par la loi dite NOTRe de reprendre les actions des départements dans le secteur du développement économique (subventions aux entreprises, aides aux développements des PME, etc.). Une charge estimée à 600 M€. Faute de pouvoir récupérer l'argent du côté de départements exsangues, le gouvernement et les régions s'entendent sur la création de la « taxe spéciale d'équipement régionale ». Le projet est officialisé fin juin, par l'Association des régions de France (ARF), dirigée par Philippe Richert, président (LR) de l'Alsace.

 

Une nouvelle taxe en pleine pause fiscale promise par le président de la République... Plusieurs élus de droite reprennent la balle au bond. « Je n'ai pas été élu à la tête de la région des Hauts-de-France pour créer des impôts ou pour augmenter les impôts », fulminait ainsi Xavier Bertrand (LR) sur BFMTV. Ce dernier, peu après, publiait une lettre incendiaire, annonçant son retrait de l'ARF, dirigée par un élu de son bord politique. Ambiance.

 

Pas question de mobiliser les caisses de l'État

 

Face à la fronde, début septembre, l'ARF rétropédale. Philippe Richert, son président, déclare que les régions « ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • canddide il y a 10 mois

    et la taxe "on se gave dans les mairies et les conseils régionaux" qui paie le taxi pour sortir le soir elle est pour quand?

  • gbirothe il y a 10 mois

    personnellement afin de trouver l'argent manquant je suis favorable a suppresion total des financements publiques, des partis politiques et organismes représentatif qui n'ont qu'a vivre avec l'argent de leurs adéhrents. et hop plusieurs milliards d'euros trouvé d'un coup pour financer des infrastructures

  • MIKE3000 il y a 10 mois

    Ils trouveront autre chose, nous pouvons leur faire confiance, il n'y a que pour les prélèvements que nos élus sont bons!