La taxe de balayage va coûter 26? par Parisien

le
0
La Ville de Paris va revoir à la hausse cet impôt vieux de 140 ans, acquitté par les copropriétaires d'immeubles donnant sur rue. Et engranger 34 millions de recettes supplémentaires.

Discrète, mais plus chère. Jusqu'alors inconnue de la plupart des Parisiens, la taxe de balayage va bientôt se rappeler au bon souvenir de leur porte-monnaie. La Mairie s'apprête à faire voter aujourd'hui au Conseil de Paris une revalorisation de cette contribution destinée à financer l'entretien des voies publiques. La hausse devrait atteindre 26 ¤ en moyenne par an. Elle s'applique à tous les propriétaires d'immeubles sur rue, qui doivent s'en acquitter au 1er janvier. Un peu plus de 70.000 bâtiments sont concernés.

«La taxe de balayage, a expliqué lors d'un point presse l'adjoint aux finances Bernard Gaudillère, a été créée en 1873. Elle est fonction de la longueur de la façade d'un immeuble et de la largeur de la rue le bordant.» Sans oublier son emplacement. Car, outre la superficie balayée, le montant varie également d'une voie à l'autre.

Petit retour en arrière : au XIXe siècle, certains quartiers pouvaient être mieux entretenus que d'autres.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant