La «taupe» de WikiLeaks devant ses juges

le
0
Témoignant pour la première fois devant la justice militaire, le soldat américain Bradley Manning, âgé de 24 ans, a raconté , jeudi, le régime carcéral ultra-sévère auquel il a été soumis.

Correspondante à Washington

Il est 13 h 45 à Fort Meade, une base militaire du Maryland, quand Bradley Manning prend la parole devant une Cour martiale, où il comparait pour une audience préliminaire. Fluet, blondinet, juvénile, il fait plutôt 16 ans que les 24 ans qu'il a vraiment, même vêtu de son uniforme. Le moment est une première, qui promet de faire la une de nombreux médias, même s'il n'y a que quelques journalistes dans la salle. Accusé d'avoir transmis au site Internet WikiLeaks des documents militaires américains confidentiels sur les guerres d'Irak et d'Afghanistan, ainsi que 260.000 dépêches diplomatiques du Département d'État, Bradley Manning apparaît en public pour la première fois depuis son arrestation.

Depuis plusieurs semaines, des té...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant