La «Tatie Danielle» du Poitou ne veut pas quitter sa maison de retraite

le
1
En raison de son comportement, la directrice d'un établissement pour personnes âgées a enjoint la vieille dame à quitter les lieux. «J'y suis, j'y reste !» répond l'intéressée.

Comme dans le film, la vieille dame faisait son cinéma. Mais cette fois-ci, l'histoire est vraie. Elle a pour décor l'Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Coulonges-sur-l'Autize (Deux-Sèvres), et pour protagoniste, Nicole Pérou, 70 ans. Une vieille dame, autrefois sténographe, arrivée en juillet 2012 dans cette maison de retraite publique qui compte 101 résidents et 60 salariés, et dont le comportement ne laissait en rien présager de la suite.

La retraitée, qui en est aujourd'hui à sa troisième maison de retraite, est accusée d'avoir proféré «des injures», jeté des objets, et même d'avoir commis des agression physiques envers des employés, selon Françoise Laboirie-Ladner, directrice de la maison de retraite coulongeoise et Christian Bonnet, mair...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 8 oct 2013 à 18:20

    Ah d'après le titre je croyais qu'il s'agissait de la niaise de Charente-Poitou.