La Syrie veut être associée à d'éventuelles frappes contre l'EI

le
0

BEYROUTH, 25 août (Reuters) - Le gouvernement syrien doit être associé à tout projet de frappe aérienne contre des positions de l'Etat islamique (EI) sur son territoire, a déclaré lundi le chef de la diplomatie, Walid al Moualem, tout en jugeant une telle initiative inadaptée. Le ministre syrien des Affaires étrangères a en outre invité les pays voisins à partager leurs renseignements sur les djihadistes avec Damas. A Berlin, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a assuré que l'Allemagne n'avait aucune intention de renouer le contact avec le gouvernement syrien, malgré la menace que représente l'Etat islamique. (Mariam Karouny avec Noah Barkin à Berlin, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant