La Syrie ne veut pas laisser le pétrole du Golan à Israël

le
0

Commodesk - L'octroi par Israël d'un permis d'exploration de pétrole dans le plateau du Golan n'a pas tardé à faire réagir la Syrie. Celle-ci a envoyé le 28 février un message au président du Conseil de sécurité de l'ONU, ainsi qu'un autre au secrétaire général de l'institution, Ban Ki-Moon, pour dénoncer l'attitude « provocatrice et agressive » de l'état hébreu.

Damas estime que l'attribution de permis constitue une violation de la résolution 497 du Conseil de sécurité de l'ONU. Cette dernière, votée en 1981 après l'annexion par Israël de ce territoire, stipule que l'occupation est « nulle, non avenue et sans validité ». Le plateau du Golan appartenait à la Syrie jusqu'à la guerre des Six Jours.

La Syrie dénonce enfin une tentative d'Israël de profiter de son instabilité actuelle pour poursuivre l'occupation de son territoire. Le pays fait régulièrement l'objet de résolution de l'ONU à son encontre, du fait de la sanglante répression de la contestation populaire depuis deux ans.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant