La Syrie en toile de fond de la visite de Hollande à Washington

le
0
    PARIS, 30 mars (Reuters) - La crise en Syrie dominera les 
discussions en marge du sommet sur la sécurité nucléaire de 
cette fin de semaine à Washington, où François Hollande 
s'entretiendra avec Barack Obama.  
    Les présidents français et américain se retrouvent jeudi 
pour un entretien bilatéral qui sera suivi d'une déclaration 
commune, avant l'ouverture du sommet sur la sécurité nucléaire 
qui réunit une cinquantaine de chefs d'Etat et de gouvernement 
dans la capitale américaine.  
    "La réunion portera sur la Syrie", dit-on à Paris, évoquant 
une "évaluation commune de ce qu'il convient de faire" pour 
faire reculer l'Etat islamique.   
    A la demande de la présidence américaine, la situation en 
Syrie fera également l'objet d'une réunion à l'issue du sommet 
de Washington, vendredi soir, où sont conviés les pays qui le 
souhaitent.   
    Les forces gouvernementales syriennes, appuyées par 
l'aviation russe, ont chassé les djihadistes de l'EI de Palmyre 
au cours du week-end, infligeant que ce que l'armée de Damas 
considère comme un "coup mortel" aux combattants islamistes. 
    Les sources occidentales évoquent depuis plusieurs mois un 
recul de Daech sur le terrain. 
    "L'organisation est territorialement dans une position 
difficile et on le voit encore aujourd'hui avec Palmyre", dit un 
diplomate français. "On regarde cela sans naïveté, avec la 
volonté d'exploiter au mieux cette situation." 
    A Washington, François Hollande devrait notamment discuter 
en particulier avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, le 
secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon et le Premier ministre 
algérien, Abdelmalek Sellal.  
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant