La Syrie «en situation de guerre», selon Assad

le
0
Près de Damas, les forces du président syrien ont utilisé mardi l'artillerie lourde contre les rebelles. «Toutes nos politiques doivent être mises au service de la victoire», affirme Bachar el-Assad.
Combats à l'artillerie lourde près de Damas

Les violences sont loin de faiblir en Syrie. Mardi, elles ont encore fait au moins 15 morts, d'après l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), dont six dans les combats entre l'armée et les rebelles près de Damas. La veille, elles avaient fait 95 morts, en majorité des civils, dans tout le pays.

L'armée syrienne a notamment affronté des rebelles à 8 kilomètres du centre de la capitale, à Qoudsaya et Al-Hama, autour de positions de la garde républicaine, corps d'élite chargé de la sécurité de Damas et de ses banlieues, selon l'OSDH. «C'est la première fois que le régime a recours à l'artillerie lourde dans des combats aussi proches de la capitale», assure le président de l'OSDH, Rami Abdelrahmane. «Ces banlieues abritent des casernes de troupes très importantes pour le régime à l'instar de la garde républicaine. C'est là aussi où habitent des familles d'officiers», a-t-il précisé.

Par ailleurs, des habita

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant