La Syrie en guerre : nouvelle destination touristique

le , mis à jour le
0
Un rue de Homs, photo d'illustration.
Un rue de Homs, photo d'illustration.

Se balader dans les ruines de Homs ou d'Alep... C'est ce que propose l'agence de voyages russe Megapolis dans le cadre de ses visites bien nommées « Assad Tours », rapporte Slate. Pour se rendre au plus près de la guerre, les touristes devront payer 1 500 dollars (environ 1 390 euros) pour quatre à cinq jours sur place, logement et avion compris. Les touristes pourraient être hébergés chez des Syriens, qui seraient rémunérés.

Le directeur de l'agence, Anatoly Aronov, est confiant sur ses possibilités d'obtenir les permis nécessaires pour les visites et encore plus sur l'attrait des touristes pour ce genre d'expérience. « Vous me demandez combien de gens sont assez fous pour faire ce voyage ? Tous les touristes sont fous. Ils payent pour voir des choses qu'ils pourraient regarder gratuitement à la télévision », a-t-il expliqué au journal indépendant russe Novaya Gazeta. Le voyagiste croit tellement en son concept qu'il prévoit de déposer la marque « Assad Tours ».

Un hôtel de luxe à Homs

Pour ceux qui seraient toutefois un peu frileux pour se rendre sur les terrains de combats, Anatoly Aronov se veut rassurant et insiste sur la présence de troupes russes sur le sol syrien, une garantie de sécurité selon le voyagiste. Il rappelle également que bon nombre de membres de l'élite dirigeante en Syrie ont étudié dans les universités russes, la barrière de la langue ne serait donc pas un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant