La Syrie accepte le plan de paix de Kofi Annan

le
0
Le projet de l'ancien secrétaire général de l'ONU entend esquisser un dialogue entre le pouvoir syrien et l'opposition. (Avec une vidéo BFMTV)

Les points positifs sont trop rares dans le lourd dossier syrien pour que l'on ne s'en félicite pas lorsqu'ils surviennent. Si elle était dûment reprise à son compte par Damas, l'annonce faite mardi depuis Pékin par Kofi Annan que les autorités syriennes acceptaient son plan de paix en six points serait peut-être porteuse d'espoir. La confirmation, en tout cas, qu'après le soutien exprimé par le Conseil de sécurité, le 21 mars, à la mission de l'ex-secrétaire général de l'ONU, une dynamique s'amorce pour mettre fin aux violences et nouer un dialogue politique, même si c'est sur une base minimale. Car les questions demeurent sur les intentions véritables du régime de Bachar el-Assad.

À Paris, le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valéro, a dit prendre note de l'acceptation du plan Annan et attendre des détails. Les six points de document (fin de la violence, dialogue politique, aide humanitaire, fin des détentions arbitraires, liberté pour les journalistes et l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant