La « suspension » de l'écotaxe coûtera 173 M€ cette année

le
20
La « suspension » de l'écotaxe coûtera 173 M€ cette année
La « suspension » de l'écotaxe coûtera 173 M€ cette année

« J'ai décidé de la suspension de la mise en œuvre de l'écotaxe. » Lorsqu'il prononce ces mots, il y a un an, le 29 octobre 2013, le Premier ministre d'alors, Jean-Marc Ayrault, n'a qu'un objectif, politique, en tête : apaiser la colère des Bonnets rouges bretons. Il y est parvenu. Les manifestations de ces militants anti-écotaxe qui s'attaquaient aux fameux portiques se sont essoufflées. Mais à quel prix ? Jusqu'ici, le gouvernement était resté très discret sur la question du coût de cette suspension. Mais dans des documents transmis au Parlement il y a quelques jours, Bercy lève enfin le voile sur cette facture. L'Etat devra ainsi payer 173 M€ au titre de l'année 2014 à la société Ecomouv'.

L'Etat était en effet censé s'appuyer sur cette entreprise privée pour collecter ce prélèvement sur le transport de marchandises. Concrètement, l'administration devait verser un loyer à cette entreprise. En échange, Ecomouv' a installé 173 portiques, embauché 210 personnes (dont 160 en banlieue de Metz, lire ci-dessous), et devait théoriquement gérer la collecte de l'écotaxe pendant treize ans. Problème, la « suspension » de l'écotaxe a tout bousculé. En attendant l'éventuelle mise en place de ce prélèvement, le prestataire privé a honoré son contrat en fonctionnant à peu près normalement : paiement des salariés, maintenance des portiques...

Près de 1 Md€ pour casser le contrat

Tout cela a un coût. C'est pourquoi le gouvernement et Ecomouv' se sont mis autour de la table pour établir la facture de cette année blanche. Ils sont tombés d'accord le 20 juin. La facture sera de 173 M€. Dans le détail, elle couvre le remboursement d'une partie de l'investissement (114 M€), de l'exploitation (53 M€) et une participation aux frais financiers (6 M€) générés par cette suspension. Tout était en place pour un début de collecte de l'écotaxe au 1 er janvier 2015. Le hic, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Gary.83 le samedi 25 oct 2014 à 19:46

    la rue du cirque est fermée pour travaux !!! c'est vrai j'y passé cet AM !!!

  • Gary.83 le samedi 25 oct 2014 à 13:51

    pourquoi paierais je la taxe d'un camion étranger qui vient de l'Espagne vers la belqique avec des tomates et autres légumes dont je ne veux pas même dans mon assiette...

  • Gary.83 le samedi 25 oct 2014 à 13:49

    pourquoi paierais je la taxe d'un camion qui exporte de la bretagne des porcs vers l'Allemagne !!

  • ltondu le samedi 25 oct 2014 à 13:31

    Au final l'écotaxe coûtera à tous les Français ! Assez de ce cirque socialo...

  • imagine7 le samedi 25 oct 2014 à 12:29

    Nos hommes politiques n'ont cas mettre la main à la poche

  • alai4285 le samedi 25 oct 2014 à 11:05

    radars, portiques....RT2012...liberté chérie !!

  • alai4285 le samedi 25 oct 2014 à 11:03

    Raçonner, ils savent faire : ---En 2007, l’idée d’une taxe sur les poids lourd émerge du Grenelle de l’environnement mené par Jean-Louis Borloo et Nicolas Sarkozy---Et Réglementation thermique « Grenelle Environnement 2012 » pour vendre des gadgets = La maison se comporte comme une bouteille Thermos---Ils n'ont plus de ronds-points ni d'immeubles de cités à démolir pour recontruire...alors : éoliennes, photovoltaïque subventionnés....

  • Gary.83 le samedi 25 oct 2014 à 10:52

    un camion de 40 tonnes bousille surement plus la route qu'un voiture de 1 tonne !! ( pres de 1000 fois plus !) de plus un camion étranger traverse de la Belgique à l'Espagne sans même faire le plein et évite les autoroutes pour ne pas payer les taxes ...oui je suis pour l'écotaxe avec portiques ! mais ce gvt n'a aucun courage !!

  • bordo le samedi 25 oct 2014 à 10:29

    Cette suspension à un coût, mais je suis enchanté de la disparition de l'écotaxe et j'attends impatiemment le démontage des portiques. Après les camions, ils eussent servi à contrôler les déplacements des français. A payer un péage, bien sûr mais bien à contrôler nos déplacements, aux applaudissements de la secte écolo dont la démocratie n'est pas le premier souci (leur faut-il des électeurs pour être élus ?!). L'entretien des routes a bon dos, nos lourds impôts les payent déjà.

  • Gary.83 le samedi 25 oct 2014 à 10:13

    apres la correze , "moi je" mettrai le France parterre !!