La surprise de la primaire écolo fait rêver les outsiders du PS

le
0
Royal, Montebourg et Valls misent sur la campagne pour rattraper leur retard sur Hollande et Aubry.

Les socialistes auraient-ils créé un monstre, avec leur primaire? Un mécanisme incontrôlable prêt à envoyer le moins attendu d'entre eux affronter Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle de 2012? Après le score surprise d'Eva Joly lors de la primaire d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) et la quasi-élimination du favori Nicolas Hulot, les outsiders du PS ont, en tout cas, réagi à l'unisson, qu'il s'agisse de Ségolène Royal, d'Arnaud Montebourg ou de Manuel Valls.

Le score d'Eva Joly, promise à la défaite par les sondages, les a ragaillardis. Pour eux, c'est une nouvelle fois démontré: l'outsider peut gagner. Bien sûr, tous clament depuis des mois que les enquêtes d'opinion ne font pas une élection. Ils disposent désormais d'un exemple récent et concret pour appuyer leur thèse. Après Ségolène Royal, c'est Manuel Valls qui s'est réjoui de ce précédent lors de son arrivée, jeudi, au conseil politique du PS. «Ça bouge, ce qui vient de se passer chez Euro

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant