La surchauffe chinoise inquiète les marchés 

le
0
À 10,3 % en 2010, la croissance est plus forte que prévu. L'objectif d'inflation de 3 % sur l'année est dépassé. Les investisseurs redoutent un tour de vis monétaire de la seconde économie de la planète, moteur de la reprise.

L'économie chinoise a terminé l'année 2010 sur les chapeaux de roue, avec une croissance encore supérieure aux estimations, de 10,3 % pour l'année dernière alors qu'elle n'avait été que de 9,2 % en 2009. Ce qui pourrait être une bonne nouvelle, en témoignant de la vigueur du moteur chinois essentiel à la reprise mondiale, a en fait assombri les marchés. Les craintes d'un nouveau resserrement monétaire ont effet entraîné à la baisse les Bourses asiatiques, de 1,1 % pour Tokyo, 1,7 % pour Hongkong ou 2,9 % pour Shanghaï. Les Bourses européennes ont toutes clôturé en baisse. À New York, le pétrole était en net repli, jeudi, sous la barre des 90 dollars le baril.

Les chiffres de 2010 dévoilés jeudi par le Bureau national des statistiques montrent en effet que le PIB chinois a augmenté de 9,8 % au dernier trimestre, contre 9,6 % au trimestre précédent, alors que nombre d'analystes avaient prévu un ralentissement de la croissance. L'autre donnée clé est

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant