La supervision bancaire pourrait devoir attendre 2014, dit Draghi

le
0
RPT-LA MISE EN PLACE EFFECTIVE DE LA SUPERVISION BANCAIRE POURRAIT DEVOIR ATTENDRE 2014, DIT DRAGHI
RPT-LA MISE EN PLACE EFFECTIVE DE LA SUPERVISION BANCAIRE POURRAIT DEVOIR ATTENDRE 2014, DIT DRAGHI

TOKYO (Reuters) - La supervision des banques de la zone euro par la Banque centrale européenne ne devrait pas être opérationnelle avant 2014, même si la décision de la mettre en place intervient dès janvier 2013, a estimé samedi le président de la BCE Mario Draghi.

"Il est très important que la (...) régulation entre en vigueur le 1er janvier 2013 mais cela ne signifie pas que la supervision sera en place d'un point de vue opérationnel à partir du 1er janvier", a-t-il dit lors d'une conférence de presse en marge de l'Assemblée d'automne du Fonds monétaire international (FMI), à Tokyo.

"Il est très important que nous franchissions cette étape institutionnelle d'ici le 1er janvier, afin de nous préparer à gérer cette supervision et la rendre opérationnelle."

L'Irlande et l'Espagne ont été contraintes de solliciter des prêts d'urgence de la zone euro pour couvrir les pertes de leurs établissements financiers, ce qui a alourdi leurs finances publiques et contribué à saper la confiance dans l'euro.

Une fois la supervision bancaire mise en place, le fonds de sauvetage de la zone euro, le Mécanisme européen de stabilité (MES), sera en mesure de recapitaliser directement les banques, coupant le lien toxique qu'elles conservent avec les dettes souveraines.

Mais des désaccords persistent sur le rythme de mise en place de la supervision et sur le nombre de banques concernées, entre ceux qui souhaitent contrôler toutes les banques de la zone et ceux qui privilégieraient uniquement les grands établissements.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux