La Suisse voit son économie se redresser lentement

le
0
    ZURICH, 17 décembre (Reuters) - Le gouvernement suisse a dit 
jeudi prévoir un redressement progressif de l'économie du pays 
après un ralentissement cette année dû notamment à 
l'appréciation du franc suisse. 
    Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse, qui a stagné 
de janvier à septembre, devrait accélérer légèrement pour 
croître de 0,8% cette année, de 1,5% en 2016 et 1,9% en 2017, 
prédit le secrétariat d'Etat à l'Economie (Seco) dans un 
communiqué. 
    "Le ralentissement marqué de la croissance est dû en grande 
partie à l'appréciation du franc suisse de la mi-janvier ; la 
plus faible expansion du commerce mondial et le ralentissement 
de la conjoncture domestique ont également freiné la 
croissance", dit le texte. 
    La prévision de croissance pour cette année est ainsi 
légèrement abaissée mais celle de l'an prochain est maintenue, 
conformément aux prévisions annoncées la semaine dernière par la 
Banque nationale suisse (BNS). 
    La banque centrale a laissé la semaine dernière sa politique 
monétaire inchangée en précisant qu'elle resterait active sur le 
marché des changes pour tenter de faire baisser le franc, qui 
reste selon elle nettement surévalué.  ID:nL8N13Z19L  
    La BNS peine à faire descendre le niveau du franc qui s'est 
envolé après l'abandon surprise en janvier du cours plancher de 
1,20 franc pour un euro, que la banque centrale estimait trop 
coûteux de maintenir dans le contexte d'assouplissement de la 
politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE). 
    Le Seco a maintenu sa prévision d'une inflation à -1,1% 
cette année mais a abaissé sa prévision pour 2016, à -0,1% 
contre +0,1% lors de la précédente estimation en septembre. Le 
gouvernement suisse voit l'inflation redevenir positive en 2017 
(+0,2%). 
 
 (Silke Koltrowitz; Patrick Vignal pour le service français, 
édité par Benoît Van Overstraeten) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant