La Suisse va extrader Naser Oric vers la Bosnie

le , mis à jour à 15:53
0

ZURICH, 25 juin (Reuters) - Le gouvernement suisse va extrader vers la Bosnie l'ancien chef militaire musulman Naser Oric, défenseur de Srebrenica, a annoncé jeudi l'Office fédéral de la Justice. L'ancien commandant bosniaque, arrêté à la frontière suisse, est incarcéré depuis le 10 juin à Genève. Soupçonné de crimes de guerre pendant la guerre civile de 1992-1995, il est à la fois réclamé par la justice de son pays et par la Serbie. Belgrade dit avoir constitué un dossier à charge contre Naser Oric, aujourd'hui âgé de 48 ans, à propos d'événements survenus en juillet 1992 à Zalazje, un village où ont été tués neuf civils serbes. Une procédure a également été ouverte en 2009 à Sarajevo par le parquet chargé des dossiers de crimes de guerre. (Katharina Bart, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant