La Suisse se lance dans le business des «cyberbunkers»

le
0
La Confédération helvétique envisage de transformer ses antiques abris antiatomiques hérités de la guerre froide en centres de stockage de données numériques sensibles.

Si le secret bancaire disparaît, la Suisse a d'autres ressources invisibles. Notamment ses bunkers construits sous les Alpes pendant la guerre froide. Plus ou moins vastes, construits en plaine ou en montagne, ces abris antiatomiques appartiennent souvent à l'armée suisse. En ce début de XXIe siècle, la Confédération helvétique songe à leur reconversion en «cyberbunkers» pour protéger les données numé­riques sensibles des entreprises.

Construit à l'intérieur d'une montagne de granit, fermé par des portes antinucléaires, l'ancien QG de l'armée suisse, qui s'étend sur 15.000 m2, est désormais entre les mains de la société privée Deltalis. Elle y a installé des ordinateurs géants qui abritent les données numériques d'entreprises ou de certains particuliers.

À l'abri des séismes... et ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant