La Suisse réduit ses prévisions de croissance 2015 et 2016

le
0

ZURICH, 19 mars (Reuters) - Le gouvernement suisse a réduit ses prévisions de croissance de 2015 et de 2016 à la suite du désarrimage du franc suisse d'avec l'euro mais il ne voit aucun signe d'un ralentissement économique prononcé. Le Secrétariat d'Etat à l'Economie (SECO) projette une croissance de 0,9% cette année et de 1,8% en 2016 contre 2,1% et 2,4% précédemment, avant la suppression du taux plancher du franc suisse. Il avait dit le mois dernier que la flambée du franc pouvait l'amener à abaisser ses prévisions de croissance. "Malgré le caractère insolite de la situation qui se présente pour l'économie suisse au cours du 1er trimestre 2015, en raison d'un choc monétaire important, le Groupe d'experts de la Confédération est d'avis, actuellement, que la forte appréciation du franc surtout vis-à-vis de l'euro n'entraînera pas un recul marqué de l'activité économique et une hausse prononcée du chômage durant plusieurs trimestres", tempère le SECO dans un communiqué. Le SECO anticipe par ailleurs une baisse des prix de détail de 1,0% cette année puis une hausse de 0,3% en 2016. Ces prévisions tombent alors que la Banque nationale suisse se réunit ce jeudi, première réunion de politique monétaire depuis l'abandon du taux plancher du franc suisse en janvier. (Katharina Bart, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant