La Suisse réduit ses prévisions de croissance 2014 et 2015

le
0

ZURICH, 16 octobre (Reuters) - La Suisse a une nouvelle fois revu à la baisse ses prévisions de croissance pour cette année et 2015, évoquant jeudi les perspectives économiques moroses de la zone euro, son principal marché à l'export. "La dégradation récente des indicateurs de court terme pour la zone euro et également en Allemagne crée un contexte qui diffère sensiblement de celui de juin dernier", expliquent dans un communiqué les économistes du Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). Le Seco table désormais sur une croissance de 1,8% en 2014, contre 2,0% lors de sa prévision de juin, et de 2,4% en 2015, contre 2,6% auparavant. "Même si les prévisions restent relativement positives pour l'économie suisse, les risques conjoncturels se sont sensiblement accrus ces derniers mois", ajoutent-ils. Les prévisions d'inflation demeurent inchangées à +0,1% en 2014 et +0,4% l'année prochaine. L'économie suisse a stagné au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent, en raison d'un ralentissement de ses exportations, surtout vers l'Europe, et d'une baisse de 0,7% des dépenses de construction. ID:nL5N0R31AP Le Seco a ensuite adopté une nouvelle méthode de calcul, conduisant à une révision à la hausse du PIB (+0,2%) au deuxième trimestre. (Katharina Bart, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant