La Suisse expulsera les criminels étrangers

le
0
Un an après s'être prononcé pour l'interdiction de construction des minarets, les Suisses se sont majoritairement exprimés en faveur du renvoi des étrangers inculpés pour des crimes ainsi que certains délits.

La Suisse a approuvé dimanche le nouveau tour de vis réclamé par l'extrême-droite helvétique. Un an après avoir voté en faveur de l'interdiction de construction de nouveaux minarets, les écteurs ont cette fois approuvé l'initiative de la droite populiste sur l'expulsion automatique des criminels étrangers. Selon les chiffres définitifs, le oui l'a emporté avec 52,9% des voix, contre 47,1% contre. Le contre-projet présenté par le gouvernement a quant à lui été repoussé à 54,2%.

Le renvoi des criminels étrangers est déjà possible sous certaines conditions en Suisse, mais le texte présenté par la droite dure va plus loin. Il propose un retrait automatique du droit de séjour des étrangers coupables notamment de «viol, délit sexuel grave, actes de violence tels que le brigandage», de «trafic de drogue», mais aussi d'«abus de l'aide sociale».

Fabrice Moscheni, président de l'UDC - le parti à l'origine de cette votation -, estime ainsi que «les gens qui vie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant