La Suisse étend sa liste noire liée aux sanctions contre Moscou

le
0

ZURICH, 6 mars (Reuters) - Le gouvernement suisse a annoncé vendredi avoir ajouté les noms de 19 personnes et de neuf organisations à une liste visant à empêcher que la Suisse soit utilisée comme un moyen de contourner les sanctions contre la Russie. La Suisse a décidé en mars dernier de ne pas participer aux sanctions imposées par l'Union européenne à l'encontre de personnalités considérées comme ayant joué un rôle important dans la crise ukrainienne, mais s'est attachée à faire en sorte que les mesures prises soient respectées. Parmi les noms de la liste figurent le premier vice-ministre de la Défense Arkadi Bakhine et le vice-ministre de la Défense Anatoli Antonov, ainsi que le crooner russe Joseph Kobzon. Les personnes figurant sur la liste ne sont pas autorisées à nouer de nouvelles relations d'affaires avec des intermédiaires financiers en Suisse. (Joshua Franklin et Karolin Schaps; Danielle Rouquié pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant