La Suisse enterre, sans une larme, le secret bancaire

le
14
La banque HSBC est un des symboles du secret bancaire suisse.
La banque HSBC est un des symboles du secret bancaire suisse.

Ce matin, La Tribune de Genève accorde ses gros titres à la disparition de Guy Béart et à Turkish Airlines, allié incontournable du transporteur aérien Swiss. La disparition du secret bancaire n'a droit qu'à un petit encadré. Tant elle apparaît, depuis des mois, comme inéluctable. C'est d'ailleurs presque dans l'indifférence que le Conseil national (l'Assemblée nationale) a voté mercredi 16 le principe de l'échange automatique de renseignements fiscaux. En clair, si la France ou l'Allemagne demandent des renseignements sur un compte en Suisse, ils pourront l'obtenir très rapidement.

Malgré tout, les députés suisses n'ont pas voulu que les fraudeurs, qui font la prospérité de la Confédération depuis quatre-vingts ans, se retrouvent brutalement tout nus. L'arrêt de mort du secret bancaire ne sonnera que le 1er janvier 2018. Contrairement aux contribuables français qui se précipitent à Bercy (41 000 dossiers de régularisation des avoirs illégalement détenus à l'étranger ont été déposés en deux ans), les Grecs en particulier ne rapatrient toujours pas leur argent, toujours au chaud dans les coffres des banques suisses.

27 % de la fortune mondiale

Si la socialiste bâloise Susanne Leutenegger Oberholzer a évoqué un "moment historique", en revanche, le c?ur n'y était pas à droite. Elle n'a voté la mort du secret bancaire que résignée, contrainte et forcée, pour éviter une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 18 sept 2015 à 08:39

    les suisses feront comme les anglais : les demandes de renseignement du fisc français seront classées verticalement : poubelle.

  • pierry5 le jeudi 17 sept 2015 à 13:35

    Autre chose, pour les jaloux, Je connais pas mal le secteur financier et je parle avec des gens. Les suisses commencent à s'en fou-tre des européens et américains à cause desquels ils n'ont que des ennuis, le reste du monde cours en Suisse, des russes, arabes, asiatiques.............................. ça fait beaucoup d'argent et là, il y a un véritable secret bancaire.

  • pierry5 le jeudi 17 sept 2015 à 13:28

    Il n'y a pas que les fraudeurs en Suisse, Il y a des gens qui gagnent de l'argent et qui aiment le sécuriser. ( Voyez notamment Chypre il y a quelques temps ) Je n'ai pas toujours bien compris pourquoi quelqu'un qui a gagné honnêtement sa vie et qui essaye de mettre son argent, taxé, retaxé, surtaxé, à l'abri est pourchassé comme un véritable voleur

  • jean.coq le jeudi 17 sept 2015 à 13:27

    spirouet - l'ancien ministre des finances Allemands (SPD) Peer Steinbrück a dit une fois: 25% de quelquechose st beaucoup plus que 42% de rien. Combien était et est juste son raisonnement.

  • jean.coq le jeudi 17 sept 2015 à 13:22

    spirouet - avant de s'en prendre aux banques suisse et autres ... il faudrait s'en prendre sèrieusement 'a nos systemes fiscaux, en France entre autres. Quand un gouvernement dit: je pique 75% à ceux qui gagnent plus de 4mio. C'est tout simplement de la spoliation. Soit-dit en passant ma retraite est très, très loin de ces sommes..

  • spirouet le jeudi 17 sept 2015 à 13:19

    Après tu fais ce que tu veux avec ton fric comme le suisse qui est en tête d'affiche de bourso aujourd'hui.

  • spirouet le jeudi 17 sept 2015 à 13:16

    Jean.coq: je n'ai nullement l'intention de gagner plus que la moyenne et encore moins de jouer au minus qui fraude le fisc pour s'en mettre un max dans les fouilles pour jouir à outrance et rentrer dans le jeu minable de celui qui aura la plus longue. Si tu veux j'irai poser des liasses de biftons dans ta tombe pour voir si tu arrives à les récupérer outre tombe. Quand tu auras compris que ces blaireaux ont bloqué la circulation de l'argent dans le monde tu auras fait un grand pas en avant.

  • jean.coq le jeudi 17 sept 2015 à 13:07

    spirouet - le jour ou tu gagneras un peu plus que .la moyenne, je ne doute que tu viendras me voir (ou mes amis) pour desserer l'étreinte du fisc.

  • BARIL22 le jeudi 17 sept 2015 à 12:28

    La disparition du SB ne permettra que la chasse aux petits porteurs, dont le but était de mettre leur argent durement gagné à l’abri par exemple d’un effondrement monnaie nationale. Les maf-ff-ieux, cri-m-nels et même les po-lit-iques pourront toujours continuer à planquer leur fric bien au chaud en Suisse par l’intermédiaire de sociétés écrans.

  • spirouet le jeudi 17 sept 2015 à 12:11

    Proposer de créer des sociétés écrans pour masquer l'identité des fraudeurs, c'est tout simplement de la complicité de fraude.