La Suisse attire à nouveau les riches Français

le
0

VIDÉO - Cinq Français ont fait leur entrée cette année dans le Palmarès des 300 plus grandes fortunes établies en Suisse, selon le magazine helvète Bilan . Parmi eux, Patrick Drahi, le patron de Numéricable, qui vient d'avaler SFR et Virgin Mobile.

La Suisse attire à nouveau les riches Français. Cinq d'entre eux viennent ainsi de faire leur entrée cette année dans le palmarès des 300 plus grandes fortunes étrangères établies en Suisse, réalisé par le magazine économique helvète Bilan. Parmi eux, Patrick Drahi, le patron et fondateur d'Altice et de Numericable, numéro deux des télécoms français après avoir avalé SFR et Virgin Mobile. Installé officiellement à Zermatt, dans le canton du Valais, sa fortune est évaluée entre 8 et 9 milliards de francs suisses (entre 6,66 et 7,49 milliards d'euros). Il occupe la deuxième place du podium des Français résidant en Suisse les plus fortunés, juste derrière Gérard Wertheimer, propriétaire du groupe Chanel, dont la fortune est estimée entre 9 et 10 milliards de francs suisses (entre 7,49 et 8,32 milliards d'euros).

«Patrick Drahi habite en Suisse depuis fin 1999, en fait personne ne le connaissait, et ce n'est que tout récemment qu'il est monté en puissance, avec l'opération Numericable», explique Luigino Canal, un journaliste ayant participé à la rédaction de ce numéro spécial de Bilan. Selon ce dernier, il existe en fait de «nombreux autres Français très riches qui vivent en Suisse sans qu'on le sache, car ils ne le crient pas sur tous les toits».

Parmi les nouveaux arrivants viennent ensuite Monique Roosmale Nepveu (groupe Louis Dreyfus), à la tête d'une fortune comprise entre 1 et 1,5 milliard de francs suisses (entre 830 millions et 1,24 milliard d'euros), Marina Picasso (entre 1 et 1,5 milliard de francs suisses également), Martin Michaeli (du groupe de chaussures Mephisto, dont la fortune est évaluée entre 749 et 830 millions d'euros), et la famille Daniel Amar (distribution, commerce, possédant entre 400 et 500 millions de francs suisses, soit entre 382 et 416 millions d'euros).

La famille du fondateur d'Ikea domine le classement

Au total, 49 Français, détenant un patrimoine cumulé de 66 milliards de francs suisses (55 milliards d'euros), figurent dans le palmarès de Bilan. Même si la Confédération est en pleine mutation pour changer son image de paradis fiscal et si le fameux secret bancaire disparaîtra à partir de 2018, la Suisse reste la destination privilégiée de 20% des Français redevables de l'ISF, quittant leur pays en raison d'une fiscalité trop lourde, selon le magazine. Viennent ensuite la Belgique (pour 17% des exilés fiscaux) et le Royaume-Uni (14%).

Cette année, la fortune des 300 familles et personnes étrangères les plus riches de Suisse s'est encore étoffée. Au total, ces dernières détiennent 671 milliards de francs suisses (558,41 milliards d'euros), soit 44 milliards (36,62 milliards d'euros) de plus qu'en 2013. Le classement de Bilan reste dominé par la famille du fondateur d'Ikea, Ingvar Kamprad (entre 42 et 43 milliards de francs suisses, soit 34,95 à 35,78 milliards d'euros). 27 nouvelles personnalités très aisées viennent de faire leur entrée dans le palmarès. Parmi les plus connues figure notamment le pilote de Formule 1 allemand Sebastian Vettel, 27 ans, avec une fortune de 100 à 200 millions de francs suisses (entre 83 et 166,40 millions d'euros).

VIDÉO - Les Suisses votent ce dimanche 30 novembre pour ou contre le forfait fiscal.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant