La suie contribue plus au réchauffement qu'estimé, selon une étude

le
6
Ad Oculos/shutterstock.com
Ad Oculos/shutterstock.com

(AFP) - La suie, des particules de carbone provenant de la combustion d'hydrocarbure, de charbon et de bois, contribue beaucoup plus qu'estimé jusqu'alors au réchauffement climatique, selon une nouvelle estimation publiée mardi aux Etats-Unis.

Ainsi la suie est le second plus important facteur du réchauffement de l'atmosphère après le dioxyde de carbone (CO2), le principal gaz à effet de serre, conclut cette recherche effectuée par 31 scientifiques et parue dans la version en ligne de la revue américaine Geophysical Research-Atmospheres.

Cette nouvelle estimation basée sur de nouveaux modèles ordinateur, double l'impact de la suie sur le réchauffement comparativement à celle avancée par le GIEC, le groupe d'experts de l'ONU sur le climat, publiée en 2007.

Ces experts ont pris en compte pour cette nouvelle estimation des mesures de l'accumulation de suie dans l'atmosphère et la quantité de chaleur du soleil que ces particules absorbent.

La suie reste dans l'atmosphère de une semaine à dix jours ce qui permettrait d'avoir rapidement un impact sur le réchauffement en réduisant les quantités émises.

En revanche agir sur le réchauffement en réduisant les émissions de CO2 prendrait très longtemps vu l'accumulation de ce gaz dans l'atmosphère où il peut persister pendant des décennies.

Mais soulignent les auteurs de l'étude, il y a encore une grande incertitude quant à l'effet de la suie dans l'atmosphère et le réchauffement.

Cette incertitude s'explique par le fait que les interactions entre les nuages et la suie ne sont pas totalement comprises.

La suie est déjà la cible d'une initiative internationale défendue par les Etats-Unis, "the Climate and Clean Air Coalition" qui vise à en réduire les émissions pour lutter contre le réchauffement et la pollution de l'air.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dgui2 le mercredi 16 jan 2013 à 16:04

    Soyons clairs pour une fois: on parle des émissions de particules fines des moteurs Diesel, là ! Les particules fines qui ne sont pas arrêtées par les FAP quoiqu'en dise PSA et consorts....

  • heimdal le mercredi 16 jan 2013 à 15:32

    Préparation d'une future taxe sur le bois .

  • lorant21 le mercredi 16 jan 2013 à 14:29

    En résumé, les poussières de volcans amènent un refroidissement et les poussières de charbon/bois/pétrole du réchauffement. Heureusement qu'il y a une incertitude sinon on croirait ce genre de discours les yeux fermés... A vue de nez, on dirait: oui les GAES amènent du réchauffement mais toutes les poussières du refroidissement..

  • dupon666 le mercredi 16 jan 2013 à 13:25

    Encore un ramassi de contre verites..il y a bien d'autres elements encore plus influents que ceux ci..entre autre la vapeur d'eau et le methane

  • cavalair le mercredi 16 jan 2013 à 12:29

    c'est une etude qui va partir en fumee

  • h.fasque le mercredi 16 jan 2013 à 12:05

    taxons la suie !!