La Suède veut expulser jusqu'à 80 000 demandeurs d'asile

le
0
A la gare ferroviaire de l'aéroport de Copenhague, d'où partent de nombreux trains vers la Suède toute proche, les contrôles ont été renforcés ces derniers mois.
A la gare ferroviaire de l'aéroport de Copenhague, d'où partent de nombreux trains vers la Suède toute proche, les contrôles ont été renforcés ces derniers mois.

Le ministre de l’intérieur veut que les demandeurs d’asile déboutés quittent le pays, un processus qui s’étalera sur plusieurs années.

La Suède prévoit d’expulser jusqu’à 80 000 migrants arrivés sur son sol en 2015 et dont la demande d’asile a été ou sera rejetée, a déclaré mercredi 27 janvier le ministre de l’intérieur Anders Ygeman.

« On parle de 60 000 personnes mais cela peut monter à 80 000 », a indiqué le ministre au quotidien financier Dagens Industri (DI) et à la télévision publique suédoise (SVT), précisant que le gouvernement avait demandé à la police et à l’Office des migrations d’organiser ces retours.

En temps ordinaire, les expulsions s’effectuent sur des vols commerciaux mais compte tenu des nombres évoqués, « nous allons devoir utiliser plus d’avions charters » spécialement affrétés et les expulsions s’étaleront sur plusieurs années, selon le ministre.

En 2015, 163 000 réfugiés ont déposé une demande d’asile en Suède. Rapporté à sa population, le pays scandinave a accueilli encore plus de migrants que l’Allemagne.

Sur les quelque 58 800 dossiers traités l’an dernier par l’office suédois, 55 % ont été acceptés, moyenne sur laquelle se fonde le ministre de l’Intérieur pour justifier l’estimation la plus haute.

Une estimation contestable Celle-ci pourrait se révéler excessive car une proportion importante des décisions rendues concernaient des demandes déposées en 2014 alors que la crise migratoire n’avait pas encore atteint son pic.

Or les Syriens sont arrivés en masse en 2015 et le taux d’acceptation des demandes d’asile varie considérablement en fonction des nationalités : 90 % pour l...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant