La Suède va baisser les impôts de ses retraités

le
15
Le gouvernement entend également augmenter les pensions des retraités célibataires et s'engage à se pencher de nouveau sur leur situation fiscale lors de l'examen du budget 2014.

Le gouvernement de centre-droit suédois va diminuer les impôts payés par les retraités dans le cadre d'un budget de relance destiné à lutter contre les effets de la crise de la zone euro, annoncent lundi les dirigeants des quatre partis de la coalition gouvernementale.

La bonne santé des finances publiques suédoises a permis au gouvernement de dégager 24 milliards de couronnes suédoises (2,78 milliards d'euros) de dépenses supplémentaires et de réduction d'impôts pour son budget 2013.

Les retraités paieront entre 500 et 700 couronnes suédoises (58 et 81 euros) d'impôts en moins par an, précisent les chefs de parti dans une tribune publiée par le journal Dagens Nyheter. «Une grande partie de la population européenne va devoir vivre avec des hausses d'impôts et une baisse des prestations sociales pendant de nombreuses années à venir», écrivent-ils. «En Suède, la situation est différente grâce aux politiques responsables qui ont assuré à l'économie suédoise un terrain solide et stable.»

Un coup de pouce de 1,15 milliard de couronnes

Le coup de pouce accordé aux retraités va coûter 1,15 milliard de couronnes suédoises par an. Le gouvernement entend également augmenter les pensions des retraités célibataires et s'engage à se pencher de nouveau sur leur situation fiscale lors de l'examen du budget 2014.

La plupart des réductions d'impôts consenties depuis 2006 ont concerné l'impôt sur le revenu. Le gouvernement avait déjà dévoilé auparavant les mesures phares de son budget 2013, qui prévoit une baisse de la fiscalité des entreprises et une hausse des investissements dans les infrastructures et la recherche.

La Suède devrait avoir un léger déficit budgétaire cette année et la suivante, mais le gouvernement table sur une dette publique inférieure à 30% du produit intérieur brut (PIB) dans les prochaines années, contre 33% en 2012.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 18 sept 2012 à 10:06

    c.marte1 ...OK avec v/analyse...et je penser que nous y allons. Peut-être à reculons par certains qui veulent garder leurs privilèges éhontés, mais ns y allons par la force des choses, et surtout, grâce aux allemands, beaucoup plus rigoureux et responsables que nous, les pays cigales du Sud !...

  • slee1901 le lundi 17 sept 2012 à 23:00

    Vous avez dit oui à Maastricht, les politiciens ont été remplacés par les banquiers a qui vous avez donné les pleins pouvoirs. MAintenant, votre devoir est d'assumer ou de vous revolter, mais cessez de gémir.

  • awsdf le lundi 17 sept 2012 à 18:40

    @ Isegoria. Nous n'avons pas abandonner nos pouvoirs. Il s'agit de negocier avec nos partenaires dans un monde ouvert. Je en suis pas pour l'anarchie ce que vous semblez souhaiter. La moralite des personnes que nous elisons n'a rien a voir avec le fait qu'ils soient lillois, marseillais, francais ou europeens. C'est une question de personne un point c'est tout.

  • awsdf le lundi 17 sept 2012 à 18:37

    d'accord avec c.marte1. L'avantage de plus d'integration est d'eviter les drives sectaires (c'est d'ailleurs pourquoi les extremistes de droite ou de gauche sont tres negatifs vis a vis de l'aurope). Pour la democratie c'est plutot un plus. Reste que centralisation ne doit pas rimer avec decision de depenser au sommet car plus le budget est gros plus il est difficile a controler.

  • raph73 le lundi 17 sept 2012 à 17:44

    j ai LA solution; nos retraités doivent partir en suede !

  • l.badet- le lundi 17 sept 2012 à 17:22

    En avant retraités mes frères! Tous au soleil de minuit! Comme quoi gérer de façon responsable les finances publiques, c'est possible. Honte à nos hommes politiques!

  • Isegoria le lundi 17 sept 2012 à 16:29

    @c.martel Le problème est que cette souveraineté perdu par nos politiques ira a Bruxelles alors qu'elle devrait aller aux peuples. La souveraineté d'un état est indissociable de celle de son peuple...

  • c.marte1 le lundi 17 sept 2012 à 16:10

    j'ai un peu de mal a comprendre certains: ils disent en avoir assez de se faire rouler dans la farine par des politiciens qui nous gouvernent si mal depuis des décennies et en même temps sont farouchement opposés à notre perte de souveraineté...La perte de souveraineté sera salutaire, nos politiques seront obligés de mieux gérer faute de quoi ils seront contraints de le faire comme c'est déjà le cas ds certains pays de l'UE

  • Isegoria le lundi 17 sept 2012 à 15:47

    @awsdf non pour moi l'Euro est une des branches du problème, pas LE problème... Nous avons abandonner nos pouvoir a des représentants qui peuvent nous trahir au dernier degré sans que nous puissions réagir... LE problème est dans nos institutions et plus précisément dans l’élection qui porte en elle le génome de la corruption et qui depuis 200 ans nous est présentée comme démocratique alors qu'elle est aristocratique et devient oligarchique. La solution(?)est d’écrire nous même la Constitution.

  • muck12 le lundi 17 sept 2012 à 15:24

    pays hors de prix alcool tabac essence voiture tva impots ect ect