La succession de Laurence Parisot est ouverte au Medef

le
0
Le projet de réforme des statuts a été bloqué au stade du conseil exécutif. La présidente sortante reconnaît à demi-mot sa défaite et se pose en garante de la campagne à venir.

A une voix près! Laurence Parisot ne pourra pas concourir en juillet à un troisième mandat à la tête du Medef. Ainsi en ont décidé, jeudi, les 45 membres du conseil exécutif. Enfin presque, car le résultat du vote à la question posée - acceptez-vous de renvoyer à une assemblée générale le soin de porter à 5 ans la durée du mandat du président du Medef? - s'est soldé par un équilibre incroyable: 22 pour, 22 contre et 1 blanc. Sans majorité claire, c'est le non qui l'a emporté. «Un score ex aequo n'autorise pas la transmission devant l'assemblée générale», a reconnu Laurence Parisot, souriante mais très émue, après le vote.

La patronne des patrons, qui cédera en juillet son fauteuil après huit ans de règne sans partage, n'en a pas moins laissé transparaître sa déception de v...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant