La succession de Descoings se dessine

le
0
Dominique Reynié, professeur à Sciences Po et directeur général de la Fondation pour l'innovation politique, proche de l'UMP, aurait déposé sa candidature. Trois autres noms circulent.

Un mois et demi après le décès à New York de Richard Descoings, des noms circulent quant à sa succession à la tête de Sciences Po.

Selon l'AEF (agence d'informations spécialisées) , au moins quatre personnalités auraient fait part de leur intérêt pour le poste. Après Hervé Crès, 44 ans (diplômé de l'ENS et de Sciences Po), directeur adjoint de l'institution nommé administrateur provisoire, après le décès de Richard Descoings, Dominique Reynié, selon Le Nouvel Observateur , se serait déclaré candidat.

Directeur général de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol), groupe de réflexion fondé en 2004 et proche de l'UMP, Dominique Reynié (diplômé de Sciences Po), 51 ans, est un professeur très en vue à l'IEP. Ses travaux portent sur les transformations du pouvoir politique, l'opinion publique et les mouvements électoraux. Ce proche de Richard Descoings est notamment l'auteur en 2011 d'une grande enquête sur La Jeunesse du monde.

Selon une informati...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant