La stratégie payante du «pas à pas» de Merkel

le
0
DÉCRYPTAGE - La chancelière sort renforcée de sa stratégie de gestion prudente de la crise de l'euro.

Les députés rebelles de la CDU d'Angela Merkel n'ont pas soudainement muté en fervents europhiles, jeudi au Bundestag. Plusieurs membres de la coalition de la chancelière avaient menacé de voter contre le renforcement du FESF. Ils auraient non seulement compromis la capacité de la chancelière à proposer de nouvelles mesures pour sortir la zone euro de la crise de la dette. Mais aussi pris le risque de saborder la majorité de la chancelière, s'exposant ainsi à des élections législatives anticipées, qui menaçaient de leur coûter leur siège.

Le très humain principe de réalité l'a donc emporté. De facto, la chancelière se voit ainsi confortée dans sa stratégie de gestion prudente «pas après pas» de la crise de l'euro. Sa marge de man½uvre sort renforcée de l'épreuve. Ainsi que sa crédibilité sur la scène internationale.

Cependant Merkel n'est pas encore sortie de la zone de turbulences. De nombreux députés de sa majorité ont voté à contrec½ur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant