La stratégie d'Aubry pour déborder Hollande

le
0
Pour le politologue Stéphane Rozès, la maire de Lille a dérapé sciemment pour faire bouger les lignes et faire voter dimanche les électeurs du Front de gauche ainsi que les écologistes.

C'est le sprint final. Aubry a fait sensation en déclarant dans les colonnes de 20 Minutes que «le système a choisi Hollande car il est plus facile à battre pour Sarkozy». Le rappel à l'ordre de l'entourage de Hollande et les nombreux messages de protestation de son camp sur Twitter montrent bien que le ton de la primaire est monté d'un cran et qu'il est temps qu'elle se termine.

Pour le politologue Stéphane Rozès, président de la société CAP (Conseils Analyses et Perspectives), «il ne peut s'agir que d'un dérapage contrôlé pour faire bouger les lignes. Aubry est une femme politique d'expérience et on ne peut pas imaginer qu'elle n'ait pas pesé ses mots. En s'exprimant ainsi, elle espère faire venir aux urnes un nouvel électorat: celui de la gauche de la gauche, notamment le Front de gauche, ainsi que les écologistes».

«Affaiblir son propre propos»

Ce serait donc le coup tactique de la dernière chance pour faire basculer la primaire et faire mentir les sondage

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant