La stratégie à géométrie variable de Marine Le Pen

le
0
La présidente du FN, qui appelle à faire battre quelques ténors UMP, devrait soutenir d'autres candidats de droite.

«Nous ne nous interdisons rien», se plaît à déclarer Marine Le Pen quand on l'interroge sur les députés sortants qu'elle s'efforcera de faire battre ou de faire élire au second tour. Certains candidats UMP, qui ont manifesté leur opposition résolue à la présidente du Front national, sont dans sa ligne de mire. Dans la 4e circonscription de l'Essonne, fief de Nathalie Kosciusko-Morizet, le candidat du «Rassemblement bleu Marine» ne semble pas en mesure d'accéder au second tour. La patronne de l'extrême droite devrait appeler à voter le 17 juin pour le candidat de gauche afin de faire battre l'ancienne ministre de l'Écologie, auteur d'un essai intitulé Le Front antinational (Éditions du Moment).

Triangulaire à haut risque pour Xavier Bertrand

Claude Guéant, déjà confronté à des concurrents divers droite dans la 9e des Hauts-de-Seine, devra, lui aussi, compter avec l'hostilité de Marine Le Pen. Celle-ci est décidée à prendre position contre l'ancien ministre d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant