La statue d'une femme violée scandalise Moscou

le
0
En Pologne, une oeuvre représentant un soldat soviétique en train de violer une femme enceinte a suscité l'ire des autorités russes. L'artiste évoque «un message de paix».

La femme est sur le dos, jambes écartées. Le soldat, regard dissimulé sous son casque, la tient d'une main par les cheveux et, de l'autre, lui plaque un revolver dans la bouche. Il s'agit de l'oeuvre, grandeur nature, d'un jeune étudiant des Beaux Arts de Gdansk, au nord de la Pologne, et représentant avec un réalisme cru le viol d'une femme enceinte par un soldat de l'armée soviétique.

Jerzy Bogdan Szumczyk a installé son oeuvre, froidement baptisée «Komm Frau» («Viens femme» en allemand), sans autorisation, dans la nuit de samedi à dimanche, et de façon symbolique sur l'avenue de la Victoire à Gdansk. Si la police l'a retirée au bout de quelques heures seulement, elle n'a pas manqué d'émouvoir Moscou.

«Je suis profondément choqué par cette incartade de l'étudiant des Beaux-Ar...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant