La start-up qui vous paie pour prendre le train

le
2

LivingPackets, une start-up ligérienne, propose aux passagers des trains d'être rémunérés pour transporter les colis de ses clients.

Être payé pour voyager? Ce sera bientôt possible grâce à l'application LivingPackets. Cette start-up basée près de Nantes, ambitionne de «révolutionner la livraison express» en rémunérant, à hauteur de 8 à 12 euros, les voyageurs en train qui acceptent de transporter les paquets de ses clients. L'application devrait être disponible dès vendredi prochain sur l'App store et Google play selon Jonathan Harvey, le chargé de communication de la start-up.

«Le système LivingPackets répond à une double problématique, explique Jonathan Harvey, d'abord l'asphyxie grandissante du marché de la livraison de colis qui a augmenté de 20% sur la période 2016-2017 et, dans un second temps, à l'envie des consommateurs qui souhaitent recevoir leur colis de plus en plus vite». Le système LivingPackets permet ainsi de livrer les colis plus rapidement que les services traditionnels type DHL qui sont contraints d'attendre d'avoir assez de paquets avant d'affréter un camion.

LivingPackets mise aussi sur la sécurité pour séduire ses clients. Pour ce faire, elle a développé un sac de transport high-tech équipé d'un GPS, de capteurs de chocs et d'humidité, d'un appareil photo et d'une fermeture électronique. Si celle-ci est ouverte sans raison, le sac émet alors un signal sonore et visuel et toute la chaîne de livraison est informée. Le colis est géolocalisé en permanence et les clients peuvent même recevoir des photos en temps réel. À tout cela s'ajoute une assurance à hauteur de 100 euros.

La start-up met aussi en avant le caractère écologique de son modèle de livraison: ses sacs, contrairement aux emballages classiques en cartons, sont réutilisables «500 fois» selon leur site internet.

Un business model innovant

Lancée il y a un an, la start-up expérimente son service entre Paris et Londres depuis le mois d'octobre. Actuellement, le service coûte 18 euros pour les colis de moins de 14kg. Cette somme est partagée entre le transporteur qui reçoit entre 8 et 12 euros, les «guardians» ( commerçants proches de la gare qui réceptionnent le colis au départ et à l'arrivée ) qui reçoivent 2 euros chacun. 2 euros vont à LivingPackets et les 2 euros de profit qui restent vont à ses «Sharing Angels». En effet, pour se financer, l'entreprise a fait le choix d'une innovante forme de crowdfunding. Elle promet de reverser 50% des profits de chaque colis avec le «Sharing Angel» qui a «sponsorisé» la conception du sac qu'il l'a transporté. «Ces partages de profit iront en priorité à nos premiers contributeurs, précise Jonathan Harvey, et à nos contributeurs les plus actifs» .

«Les consommateurs n'ont plus besoin d'attendre plusieurs jours pour recevoir leur colis, les commerçants sont en moyenne 6 fois mieux rémunérés que les points relais traditionnels et la communauté des «Sharing Angel» bénéficie de chaque livraison», avance-t-on chez LivingPackets.

La start-up ambitionne de développer rapidement son réseau en étendant son service à Lille, Lyon et Marseille avant le mois de juin. «Nous n'oublions pas l'international, ajoute Jonathan Harvey, car c'est aussi l'un de nos engagements. Nous espérons pouvoir proposer des livraisons à Munich, Bruxelles et Barcelone avant la fin de l'année.»

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu il y a un mois

    BEN ! Et si dans le colis il y a de la drogue ?

  • michau02 il y a un mois

    Pour tout vos petits problèmes financiers(factures impayés,loyers,électricités et autres) je vous prie de bien vouloir nous contacter afin que vos demandes d'aide soient prise en charge et sachez que vous pouvez toucher une partie de votre demande à l'avance rapidement possible 01h du temps après votre demande https://wordpress.com/view/empruntrapide.wordpress.comMail: emprunt.bernard@gmail.comAu plaisir de vous relire