La SPGP entame sa mue pour accélérer sa croissance

le
0

(NEWSManagers.com) - Cédric Chaboud n'a pas tardé à imprimer sa marque à la tête de la SPGP. Nommé directeur général délégué mi-2013 puis président fin 2013, en remplacement de Xavier Roulet, cet ancien de Lazard Frères Gestion, qui a repris la majorité du capital de la société, entame une véritable rupture. " Une nouvelle stratégie est en train de se mettre en place, explique Cédric Chaboud. Nous conservons les équipes et la philosophie de stock-picking. Mais nous avons voulu monter en technicité dans notre gestion. Nous avons besoin de proposer des produits de niche et un mode de gestion nous permettant de nous différencier."

L'enjeu est de permettre à la société de retrouver son lustre d'antan. En 2007, la SPGP affichait en effet 1,7 milliard d'euros d'actifs sous gestion. Depuis, ses encours ont fondu comme neige au soleil, ressortant à 720 millions d'euros à fin décembre 2013 ? dont 280 millions en gestion sous mandats et 440 millions à travers 11 OPCVM actions et obligataires ? avec 800 clients en portefeuille. Cédric Chaboud entend bien à moyen terme retrouver un niveau proche des 2 milliards d'euros d'encours. " D'ici 2 à 3 ans, avec un effet marché porteur sur les actions, le milliard d'euros d'encours est atteignable, estime Cédric Chaboud. Le doublement des encours arrivera avec la poursuite de nos recrutements, notamment en gestion privée." De fait, depuis quelques mois, SPGP a déjà musclé ses équipes avec l'arrivée en gestion collective de Mathieu Dubicq, en provenance de GLG Partners, et, en gestion privée, de quatre personnes, dont deux issues de Rothschild. La distribution n'a pas été oubliée puisqu'un plan de recrutement a été également été initié.

Pour donner un coup d'accélérateur à son développement, la société de gestion a également procédé à une profonde réorganisation de sa gamme de fonds, désormais répartis en quatre grandes catégories: les fonds traditionnels (actions et obligations), les fonds patrimoniaux, les fonds de spécialités (tels Skylar Origin, RP Sélection Carte Blanche ou encore le fonds Tectonic) et, enfin, des fonds thématiques dont le lancement est prévu en 2014 sous réserve de l'agrément de l' AMF. Plusieurs pistes sont toutefois d'ores et déjà sérieusement à l'étude sur des fonds à long terme, de 4 à 8 ans. " Nous allons lancer des fonds avec des thématiques fortes comme le luxe, la technologie dont les sous-jacents seront notamment le big data ou le stockage informatique, et, enfin, un fonds dédié à l'indépendance énergétique des Etats-Unis, indique Cédric Chaboud. A chaque fois, il y aura des sous-jacents macro-économiques forts et nous utiliseront toujours les introductions en Bourse comme facteur d'accélération de la croissance et les options pour décorréler ces fonds des marchés." En revanche, la SPGP n'entend pas se lancer seule sur le terrain des fonds PEA-PME. " Nous allons le faire avec un société de gestion partenaire, précise Cédric Chaboud, volontairement discret sur le nom dudit partenaire. Il s'agit d'une société de gestion entrepreneuriale française qui nous ressemble."

La croissance de la SPGP passera également par un développement accru à l'international. Car avec 10 millions de fonds propres, Cédric Chaboud estime que la société a les reins suffisamment solides pour se développer davantage dans les années à venir. " Nous avons une vraie volonté d'expansion internationale, annonce-t-il, évoquant l'ouverture d'un bureau à Bruxelles " au plutôt fin 2014" et un futur partenariat avec une société britannique en gestion privée. De même, Cédric Chaboud entend jouer un rôle dans la consolidation à venir dans le secteur de la gestion. " Nous avons une volonté d'acquisition et nous serons opportunistes sur d'éventuels rachats de clientèle ou la reprise d'équipes de gestion, indique-t-il. Enfin, nous aimerions investir le terrain des conseillers en gestion de patrimoine et la vente indirecte." Reste maintenant à transformer ces ambitions en monnaie sonnante et trébuchante.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant