La sonde Rosetta achèvera sa mission le 30 septembre

le
0
    TOULOUSE, 30 juin (Reuters) - La sonde européenne Rosetta 
s'éteindra le 30 septembre prochain en s'écrasant sur la comète 
Churyumov-Gerasimenko, la fin d'un périple spatial de 12 ans, a 
annoncé jeudi le Centre national d'études spatiales (CNES). 
    A partir du mois d'août, les scientifiques aux commandes de 
Rosetta opéreront « les derniers changements de trajectoire », 
lui faisant réaliser « une descente contrôlée inédite » pour 
rejoindre progressivement la comète Tchoury qu'elle est 
programmée pour intercepter. 
    La sonde retrouvera sur la comète l'atterrisseur Philae, qui 
ne répond plus aux scientifiques depuis le 9 juillet 2015. 
    Rosetta, le robot Philae et la comète s'éloignent chaque 
jour un peu plus du Soleil, la seule source quotidienne 
d'énergie pour l'orbiteur et l'atterrisseur, et la distance va 
s'accentuer jusqu'à atteindre 850 millions de kilomètres. 
    Dès 600 millions de kilomètres, il sera très difficile 
d'emmagasiner assez d'énergie pour que Rosetta puisse travailler 
dans ces conditions extrêmes, d'où la décision de terminer sa 
mission en beauté. 
    Rosetta rejoindra donc lentement sa comète, prenant en temps 
réel des clichés à très haute résolution et effectuant des 
mesures scientifiques totalement inédites, ce qui offrira aux 
scientifiques des données nouvelles que seule une approche 
finale peut garantir. 
    Dès le contact avec la surface de la comète, les 
communications cesseront, ainsi que les opérations menées par 
Rosetta. 
    Le choix de la zone d'impact n'est pas encore arrêté, les 
scientifiques travaillant encore sur les différents scenarii 
possibles. 
    "Cette annonce peut certes paraître un peu triste, vu à quel 
point le monde entier s'est ému de cette mission incroyable, 
allant jusqu'à personnifier Rosetta et Philae", souligne 
Jean-Yves Le Gall, président du CNES. 
    "Mais c'est pour eux deux la plus belle des fins de mission 
avec à la clé la possibilité d'effectuer de nouvelles mesures et 
des prises de vue au plus près de la comète, qui permettront 
d'apporter de nouvelles données originales pour la communauté 
scientifique mondiale. Et quelle plus belle fin pour Rosetta que 
de donner un ultime baiser à sa comète!", a-t-il ajouté. 
    La mission Rosetta doit aider les scientifiques à comprendre 
comment la Terre et les autres planètes se sont formées, les 
comètes procédant de la création du système solaire il y a 4,6 
milliards d'années. 
 
 (Julie Rimbert, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant