La sonde New Horizons a dépassé Pluton sans encombres

le
0

par Irene Klotz LAUREL, Maryland, 15 juillet (Reuters) - La sonde américaine New Horizons a bien frôlé sans encombres la planète naine Pluton, mardi aux confins du système solaire, point d'orgue d'une odyssée de 4,88 milliards de kilomètres entamée voici neuf ans et demi. La sonde de la Nasa est passée au plus près de Pluton et de ses cinq lunes mardi à 11h49 GMT, comme prévu. "Pluton vient d'avoir son premier visiteur", a déclaré le président Barack Obama sur Twitter. "Grâce à la Nasa, c'est un grand jour pour l'exploration et pour le leadership américain". Treize heures environ après être passée au plus près de Pluton, dernière planète qui restait à explorer dans le système solaire, New Horizons a adressé un signal radio laissant penser qu'elle avait survécu, à la vitesse de 49.000 km/h, à la traversée du système plutonien. Les responsables de la mission estimaient à une chance sur 10.000 le risque de voir la sonde détruite par des débris cosmiques alors qu'elle passerait à seulement 12.472 km de Pluton - soit la distance entre New York et Bombay. Les signaux radio reçus de New Horizons par les contrôleurs de la mission dans le laboratoire de physique appliquée de l'université Johns Hopkins, dans les environs de Baltimore, ont déclenché des cris de joie et des applaudissements. La survie de la sonde était cruciale à la réussite de la mission, car elle doit envoyer au cours des 16 mois à venir le paquet d'images prises et de relevés effectués au moment où elle a frôlé Pluton. DES SECRETS A PERCER "C'est un moment très important dans l'histoire de l'humanité", a estimé John Grunsfeld, administrateur associé de la Nasa chargé de la science. New Horizons a passé plus de huit heures, après sa rencontre rapprochée, à observer Pluton en vue d'une série d'expériences et de relevés et photos de la planète naine et de son atmosphère, en profitant de la clarté reflétée sur sa face sombre par son principal satellite, Charon. A la distance où se trouve la sonde, ses signaux radio mettent quatre heures trente pour parvenir jusque sur Terre, en voyageant à la vitesse de la lumière. Pluton, qui est au moins 40 fois plus éloigné du Soleil que la Terre, met 248 ans pour effectuer une révolution complète autour de notre étoile. Les scientifiques continuent de se poser de nombreuses questions sur Pluton, qui était encore considéré comme la neuvième planète du système solaire lors du lancement de New Horizons en 2006, mais qui a été reclassé en "planète naine" après la découverte d'autres corps célestes du même type en orbite dans la "ceinture de Kuiper", laquelle s'étend au-delà de Neptune, huitième planète du système solaire. "Désormais, le système solaire nous sera davantage ouvert, révélant les secrets de la lointaine Pluton", a déclaré le cosmologue et mathématicien britannique Stephen Hawking dans un message diffusé sur la chaîne de télévision Nasa TV. "Nous explorons parce que nous sommes des hommes et que nous voulons savoir. J'espère que Pluton nous aidera, dans cette perspective", a-t-il ajouté. (Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant