La sonde Juno est entrée en orbite autour de Jupiter

le , mis à jour à 08:52
0
    * Le but : en savoir plus sur les origines de la géante 
    * Et par ricochet sur le développement de la vie sur Terre 
    * La mission doit durer 20 mois 
    * Les premiers clichés devraient être envoyés le 27 août 
 
 (Actualisé avec précisions, citations, contexte) 
    par Irene Klotz 
    CAP CANAVERAL, Floride, 5 juillet (Reuters) - La sonde Juno, 
partie de la Terre il y a cinq ans, est entrée mardi en orbite 
autour de Jupiter, a annoncé la Nasa. 
    L'objectif de cette mission scientifique est d'en savoir 
davantage sur les origines de la plus grosse planète du système 
solaire et son impact sur le développement de la vie sur Terre, 
précise l'agence spatiale américaine. 
    Juno a allumé son réacteur principal lundi à 23h18 (mardi à 
03h18) pendant 35 minutes pour ralentir sa course à l'approche 
de Jupiter et se laisser attirer par sa gravité. 
    Une fois en position, elle entamera sa mission prévue pour 
durer 20 mois, à raison d'une orbite elliptique complète tous 
les 14 jours. La sonde étudiera l'impressionnant champ 
magnétique de Jupiter et cherchera à déterminer la composition 
de son atmosphère, en particulier pour savoir si elle contient 
de l'eau. Cela devrait permettre de dire à quelle distance du 
soleil la géante gazeuse s'est formée. 
    Les origines de Jupiter ont, elles, affecté le développement 
et la position du reste des planètes, et notamment de la Terre 
dont la position finale a permis l'apparition de la vie. 
    Jupiter, aussi vaste que 1.300 Terres et autour de laquelle 
tournent 67 satellites, se trouve à une distance du soleil cinq 
fois supérieure à la distance Terre-soleil, mais la géante 
pourrait s'être formée à un autre endroit et s'être ensuite 
déplacée, bousculant ses planètes soeurs. 
    La Terre et Mars sont positionnées à la bonne distance du 
soleil pour avoir de l'eau à l'état liquide en surface, ce qui 
est considéré comme nécessaire à l'apparition de la vie. Les 
études se poursuivent sur Mars pour savoir pourquoi la planète 
rouge a perdu son eau.  
    L'énorme gravité de Jupiter permet aussi d'empêcher les 
astéroïdes et les comètes entrer dans des collisions 
potentiellement catastrophiques avec la Terre et le reste du 
système solaire. 
     
    AU SUJET DE NOTRE HISTOIRE 
    "Nous allons apprendre des choses sur la nature, sur la 
façon dont Jupiter s'est formée et sur ce que cela nous dit au 
sujet de notre histoire et d'où nous venons", a déclaré Scott 
Bolton, le scientifique qui dirige la mission, avec le Southwest 
Research Institute de San Antonio au Texas. 
    La Nasa espère que Juno pourra envoyer ses premiers clichés 
de Jupiter à partir du 27 août, jour où ses instruments 
scientifiques seront allumés pour un test. 
    Selon Scott Bolton, Juno pourrait aussi mettre en évidence 
la présence de satellites supplémentaires autour de Jupiter. 
    Sept autres sondes spatiales américaines sont passées à 
proximité de Jupiter pour de brèves missions de reconnaissance 
avant de poursuivre vers d'autres endroits du système solaire. 
    Le matériel informatique et scientifique de Juno est protégé 
par une enceinte en titane de 180 kilos. Durant ses quelque 37 
orbites qui la feront passer très près de Jupiter, Juno sera en 
effet exposée à l'équivalent de 100 millions de rayons X, 
explique Bill McAlpine, chargé du contrôle des radiations pour 
la mission. 
    Juno, construite par le groupe américain Lockheed-Martin 
 LMT.N , est la deuxième sonde à se placer en orbite autour de 
Jupiter, après Galileo de la Nasa entre 1995 et 2003.  
    La disparition programmée de Juno, comme celle de Galileo, a 
pour but d'empêcher que des microbes importés de la Terre ne 
contaminent Europe, une lune de Jupiter dont la surface glacée 
pourrait dissimuler un océan liquide. Ce satellite sera étudié à 
l'avenir dans le cadre de la recherche sur les formes de vies 
extra-terrestres. 
    Dans 20 mois, lors de son orbite finale, Juno plongera dans 
l'atmosphère de Jupiter pour s'y dissoudre.  
 
 (Tangi Salaün et Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant