La somnolence touche 7 conducteurs sur 10

le
0
Au volant, cet état de fatigue reste la première cause des accidents mortels sur autoroute.

La somnolence et les Français: cette nouvelle étude présentée mercredi par l'Asfa, l'Association des sociétés françaises d'autoroutes, qui organise un colloque sur ce thème, repose sur une méthode originale. Quarante participants de Paris et de Toulouse ont observé leur état de fatigue et relevé leur période d'endormissement dans la journée. Un examen qui dépasse donc volontairement le cadre de l'auto afin de mieux appréhender ce phénomène qui frappe sept personnes sur dix, selon une enquête Sofres. Il en ressort que le sujet reste encore méconnu. «Parce qu'il est un tabou», assure Thierry Tricard, responsable de l'institut Gatard en charge de ce travail: «La somnolence est une source incroyable de culpabilité dans une société de performances», ajoute-t-il.

Au volant, la prise de conscience du risque existe désormais. Néanmoins, bien des conducteurs croient encore que l'état de torpeur va disparaître si on augmente le son de la radio. «J'ouvre la vitre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant