La somnolence, point noir sur la route

le
0
Si le nombre des tués sur le réseau autoroutier est en baisse ainsi que les accidents dus aux excès de vitesse, il n'en est pas de même pour les morts liés à la somnolence et à la fatigue. Ce facteur est toujours responsable d'un accident sur trois, révèle une étude. » Comment anticiper les risques de somnolence

C'est le fléau insidieux des autoroutes. La fatigue et la somnolence représentent la première cause de mortalité sur le réseau, révèle mercredi une étude de l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (ASFA). Alors que le réseau autoroutier français n'a jamais été aussi sûr et que le nombre d'accidents mortels liés aux excès de vitesse est en net recul, aucune amélioration n'a été relevée sur le front de l'endormissement au volant.

La fatigue et la somnolence interviennent dans 29,1% des accidents mortels. Ce niveau reste quasiment inchangé par rapport à 2011. Dans 50% des cas, les conducteurs sont âgés de moins de 35 ans. Si l'on cons...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant