La somnolence, cause n°1 de mortalité sur autoroute

le
1
Cette année, 9,4 % des conducteurs ont frôlé l'accident à cause de la fatigue.

Pour prendre la route lors des grands départs en vacances, le conducteur devrait être en forme. Il est en réalité plus fatigué que jamais. Près d'un automobiliste sur trois (31 %) accuse au moins une heure de déficit de sommeil par rapport à son temps de repos moyen quand il conduit pour ces longs trajets. Pire, pour 15 % d'entre eux, cette dette de sommeil dépasse même les deux heures.

Tels sont les premiers résultats d'une importante enquête scientifique sur l'hypovigilance, pilotée par l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine) et que révèle Le Figaro. Vinci Autoroutes, qui a financé l'étude par le biais de sa fondation consacrée à la sécurité routière, avait ouvert son réseau en juillet dernier aux scientifiques pour qu'ils interrogent 3500 automobilistes sur les aires des barrières de péage. «Ces premières données sont inquiétantes car on sait que l'on dort aujourd'hui une heure de moins que nos parents et que l'on accumule de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • denisam1 le mardi 20 déc 2011 à 09:43

    Surtout les gens qui roule comme des c...s et qui"" slalom"" sans arrêt , qui accélèrent quand on les doubles et qui rebouble à droite .....