La société toulousaine MobilityUrban entre en Bourse début avril

le
0
    TOULOUSE, 31 janvier (Reuters) - La société toulousaine 
MobilityUrban, spécialiste de la mobilité électrique légère en 
France, a annoncé mardi son entrée en Bourse, sur le marché 
libre d'Euronext Paris début avril. 
    Cette entreprise, créée en 2012 sous forme de site de 
e-commerce puis qui a ouvert une boutique en 2014 à Toulouse et 
une à Paris en 2016 pour commercialiser ses trottinettes 
électriques et roues électriques, envisage cette introduction en 
Bourse accompagnée d'une levée de fonds de 450.000 euros.  
    "Ces opérations financières vont permettre le développement 
de l'enseigne en France, notamment avec l'ouverture de quatre 
nouvelles boutiques à Lyon, Strasbourg, Marseille et Bordeaux 
d'ici 2018, ainsi qu'une ouverture à l'export en Europe", 
souligne Christophe Bayart, le PDG fondateur de MobilityUrban, 
qui souhaite aussi lancer des sites Internet sur les marchés 
allemand et espagnol. 
    Avec un chiffre d'affaires prévisionnel de 685.000 euros, la 
société toulousaine attend l'introduction et la levée de fonds 
pour donner un coup d'accélérateur à sa croissance et vise d'ici 
2020 un chiffre d'affaires à 5 millions d'euros. 
    "Avec cette entrée en Bourse, nous voulons étoffer notre 
réseau d'ambassadeurs de ce secteur en pleine expansion, tout en 
gardant des boutiques de proximité pour conseiller nos clients 
sur nos produits", assure Christophe Bayart qui envisage cette 
introduction comme "un gage de sérieux" pour son entreprise 
comptant aujourd'hui trois salariés. 
    Cette introduction en Bourse est suivie par Louis 
Thannberger, célèbre banquier d'affaires. 
    "Le secteur de la mobilité urbaine légère est un produit 
dans l'air du temps, une activité pérenne qui plait aux 
investisseurs, c'est pourquoi l'entrée en Bourse de 
MobilityUrban permettra à l'entreprise d'être plus visible, plus 
lisible et plus crédible quant à son développement", note Louis 
Thannberger.  
    MobilityUrban réalise environ 40% de ses ventes sur 
Internet, 60% en boutique. 
    Selon les dernières études sur la mobilité électrique légère 
en France, près de 20.000 personnes utilisent actuellement ces 
nouveaux modes de déplacements propres allant du vélo 
électrique, au gyroroue ou monocycle et trottinette électrique.  
  
 
 (Julie Rimbert, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant