La Société générale teste des fermetures d'agences pendant l'été

le
2

par Maya Nikolaeva PARIS, 12 août (Reuters) - La Société générale SOGN.PA ferme certaines agences bancaires pendant la période estivale cette année dans le cadre d'un programme visant à tester des horaires d'ouverture aménagés. En Europe, les banques ont commencé à réduire la taille de leur réseau bancaire pour améliorer leur rentabilité dans un environnement économique déprimé et pour tenir compte de la montée en puissance des services de banque en ligne, qui a entraîné une baisse de la fréquentation des agences classiques. La Société générale, deuxième banque française par la capitalisation boursière, a entamé au cours du premier semestre une étude sur les horaires d'ouverture de ses agences, prévue pour durer entre six et huit mois. La fermeture pendant l'été fait partie des tests, a indiqué une porte-parole de la banque. La porte-parole n'a pas voulu donner le nombre précis d'agences concernées par l'étude ni donner plus de détails sur les fermetures estivales. Elle a toutefois indiqué que dans le cadre de ces tests, certaines agences pouvaient être ouvertes une demi-journée plutôt qu'une journée entière et d'autres complètement fermées pendant l'été afin de regrouper les effectifs dans des agences plus grandes. La SocGen a réduit de 2% environ le nombre de ses agences entre 2010 et 2013. La banque comptait en 2013 3.161 agences bancaires. Au cours des quatre dernières années, le nombre de connections à ses services bancaires en ligne a plus que triplé. D'après une enquête de la Fédération bancaire française, la proportion des clients se rendant plusieurs fois par mois dans leur agence bancaire est tombée à 17% en 2013 contre 52% en 2010. La Société générale indique aussi que les résultats de son étude sur les horaires d'ouverture seront présentés et discutés avec les syndicats de la banque. Dans les autres grandes banques françaises, personne n'a été en mesure d'indiquer si une expérience similaire à celle de la Société générale serait menée. BNP Paribas BNPP.PA , dont le réseau d'agences en France est moins grand, vise 210 millions d'euros d'investissements sur les trois années qui viennent pour adapter ses 2.139 agences françaises à la montée de la banque en ligne et à l'évolution des pratiques de la clientèle. BNP a réduit de 5% le nombre de ses agences depuis 2010. Elle a lancé l'an dernier à l'échelle de l'Europe Hello Bank!, entièrement en ligne. SocGen a pour sa part racheté les minoritaires de sa banque en ligne Boursorama, et BPCE, deuxième banque de détail en France, a lancé deux banques en ligne depuis 2010. Crédit agricole CAGR.PA , première banque de détail dans le pays, n'a pu être jointe pour un commentaire. (Matthieu Protard et Dominique Rodriguez pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fifano le mardi 12 aout 2014 à 15:03

    il va falloir a un moment ou un autre que l'on nous explique à quoi servent tous les frais pris car bientôt il n y aura plus de conseiller compétent et surtout plus de service

  • s.thual le mardi 12 aout 2014 à 14:56

    c est une facon de voir, chomage aidant un jour les clients feront tout tout seul,,arriveront peut etre meme a se passer des banques,! il faudrait peut etre que certains comprennent que salariés employes fournisseurs etc sont aussi les clients ,,,,